Témoignages

 

 

 

 18 décembre 1978

Je tiens à vous adresser  "en ce jour si cruel pour vous",  l’expression de mes condoléances sincères et attristées.

Etant hors de ma volonté mêlé à votre deuil, je me serais fait un devoir d’être auprès de vous aujourd’hui. Malheureusement, les dispositions de la constitution de mon pays me l’interdisent.

Sachez au moins que mes  pensées ne nous quittent pas.

Veuillez agréer, l’expression de ma haute et déférente considération.

Victor Emmanuel

 

 

 

DE  PL  HU 

Actualité



Votre IP est: 3.209.10.183
93 ip check